Le Discotop des jeux-à-beaucoup

Un jeu-à-beaucoup, comme je le nomme, commence selon moi à 8 joueurs et il est, du coup, difficile à sortir.
Y en a-t-il tant que ça ?

Eh bien oui et les années passant, il y en a de plus en plus… ce qui semble assez logique !
Tout d’abord, il y a quelques règles à suivre pour ce genre de jeu. Il faut qu’il soit rapide. Parce 5mn de réflexion par personne, ça fait le tour de jeu à 40mn, et ça, ce n’est pas possible. Du coup le mot d’ordre pour ces jeux est la rapidité d’action, il faut donc des règles simples et efficaces.
Et le mieux pour ne pas avoir à attendre notre tour est de jouer tous en même temps ! Si on y ajoute une touche de soupçon sur le rôle des autres, on obtient un bon mélange :


Citadelles - Quatrième édition

Citadelles de Bruno Faidutti chez Edge
Un must, rapide efficace… sauf si un con assassine le voleur (et c’est arrivé et un jour il le paiera…). Dois-je encore présenter Citadelles ? Chaque joueur va drafter un personnage puis réaliser son pouvoir… Celui qui construit la plus belle citadelle gagne. Un classique dans le genre. A partir de 5 joueurs, sinon, ce n’est pas terrible.


CS Files

Cs files de Tobey Ho chez IELLO
Des indices bien pourris donnés par un médecin légiste qui prendra plaisir à vous regarder vous perdre dans les méandres de l’enquête. Le meurtrier est parmi les enquêteurs, alors la suspicion est de mise.
La mayonnaise prend tout de suite. Les hypothèses fusent, les accusations vont bon train. Bref c’est jouissif, c’est rapide. J’adore !


The Resistance

The Resistance de Don Eskridge chez Edge.
Là aussi le but est de découvrir les méchants. Le mécanisme tourne autour du Master Mind. Vous devez réussir un certain nombre de missions. Si évidemment il y a un traître dans l’équipe censée réussir la mission, elle capote.
Bref, le jeu est plutôt rapide et fonctionne bien. Difficile de n’en faire qu’une partie !


Dixit

Dixit de Jean-Louis Roubira chez Libellud
Ce jeu ne laisse pas indifférent. Il faut aimer les dessins fantasmagoriques. Un joueur doit tenter de faire découvrir sa carte parmi d’autres en lui donnant un titre. Par contre si tout le monde trouve la bonne carte, c’est perdu ! Et là tout de suite, ça devient plus complexe.
Un jeu qui demande réflexion. A partir de 4, c’est jouable.


Concept

Concept de Alain Rivollet et Gaëtan Beaujannot chez Repos Prod
Le jeu le plus calme, le plus épuré aussi. Un joueur ou une équipe doit faire deviner des titres ou objets uniquement en s’aidant des symboles présents sur le plateau de jeu. C’est vraiment très agréable. Le comptage de point est vraiment optionnel, on est là pour découvrir ou faire découvrir. Il n’y a pas de gagnant mais juste un excellent moment à passer. A partir de 3 joueurs.


Captain Sonar

Captain Sonar de Yohan Lemonnier et Roberto Fraga chez Matagot
un OLNI, jamais vu ça avant. Deux équipes s’affrontent pour couler le sous-marin adverse. 4 personnes dans chaque équipe, un capitaine qui donne les ordres et le cap, un mécanicien qui répare ce qu’il peut par rapport aux directions données par le capitaine. Un second qui remplit des jauges à chaque ordre pour activer les différentes fonctions du sous-marin (mine, torpille, radar, etc.) et le dernier qui note les déplacements ennemis afin de le repérer. Jeu rapide, intense, qui demande d’être honnête et joueur. Facile à comprendre mais difficile à mettre en pratique. Un grand moment de jeu. Unique !


Cartographers : A Roll Player Tale

Cartographers de Oren Shainin chez Lifestyle Boardgames Ltd
La reine Gimnax a ordonné la conquête des terres du Nord. En tant que cartographe à son service, vous êtes envoyé cartographier ce territoire, le revendiquant pour le Royaume de Nalos. Les édits de Gimnax indiquent les terrains qu’elle apprécie le plus, et vous augmenterez votre réputation en répondant à ses demandes.
Mais vous n’êtes pas seul dans ce désert. Les Dragul contestent vos revendications avec leurs avant-postes, et vous devez donc tracer vos lignes avec soin pour réduire leur influence.
Récupérez la plus grande part de la terre désirée de la Reine et vous serez déclaré le plus grand cartographe de Nalos.
Chez les cartographes, les joueurs s’affrontent pour obtenir la meilleure réputation au bout de quatre saisons. Chaque saison, les joueurs dessinent sur leur feuille de carte et marquent des points en fonction de conditions uniques à la fin de la saison. Le joueur ayant la plus haute réputation à la fin de l’année est déclaré vainqueur.

Enfin un draw & write qui sort du lot avec son thème en adéquation avec son propos.
Les cartes et les illustrations donnent un peu d’âme à ce genre de jeu abstrait. On dessine des villages, ses forêts, ses lacs.
Il y a des quêtes, des saisons, des objectifs. Du coup, il est d’une grande rejouabilité. Et il y a même une touche d’interaction avec les monstres dessinés de façon grotesques par ces adversaires.
Seul ou a 10, le plaisir est le même !
Il est simple, demande de l’observation et de l’anticipation et se complexifie au fur et à mesure de la partie.


Nosferatu

Nosferatu de Pierre-Yves Lebeau chez Grosso Modo

1887… Un vampire se réveille pour étancher sa soif de sang. Des femmes et des hommes courageux s’allient pour l’anéantir. Ils devront déjouer les manigances de Renfield, son fidèle serviteur.
Aidé de son complice Renfield, le vampire Nosferatu va tenter de mordre ses victimes avant l’aube… Mais les chasseurs vont mener une lutte acharnée pour le démasquer, car il se cache parmi eux !
Deux camps s’opposent : Nosferatu (le vampire) et Renfield, son fidèle associé, contre les chasseurs de vampire. Au début du jeu, seul Renfield est connu ; le Vampire se dissimule parmi les Chasseurs. Ces derniers doivent identifier le Vampire et l’anéantir avant qu’il n’ait pu placer 5 cartes Morsure.
Nosferatu associe psychologie et sens tactique. Les cartes transmises à Renfield mais aussi celles défaussées visibles de tous ainsi que l’attitude des joueurs et leurs déclarations donnent de précieux indices aux Chasseurs, du moins lorsqu’ils sont correctement interprétés… Pour le Vampire, le self-control est recommandé !
Un jeu d’équipe, de tactique et de bluff pour des parties pleines de tension, toujours différentes !
Super jeu, si vous aimez les jeux à rôles cachés, foncez !
Est souvent comparer à Loup Garou mais en mode plus adulte… plus dur et plus profond.


Diamant

Diamant de Alan R. Moon chez IelloExplorez la grotte de Tacora d’un pas prudent, sous la seule lumière de vos torches. À chacune de vos avancées, découvrez un nouveau couloir et ramassez les diamants trouvés sur votre chemin. Décidez ensuite si vous voulez rentrer au campement pour mettre en sécurité tous vos trésors dans votre coffre, ou si vous préférez continuer votre expédition vers les profondeurs de la grotte… à vos risques et périls !
Car si vous tombez dans un piège, vous vous précipiterez vers la sortie en laissant derrière vous toutes vos trouvailles, et rentrerez au campement les mains vides… et les jambes tremblantes !
Aventurez-vous assez loin dans la grotte de Tacora pour ramasser le plus de diamants possible. Soyez assez malin pour rentrer au campement avant de vous faire prendre au piège, ou pour récupérer tous les diamants qui restent sur le chemin. Celui d’entre vous qui aura le plus de diamants dans son coffre à la fin de la partie sera vainqueur.

Diamant est un jeu de stop ou encore malin et rapide, familial avec beaucoup d’opportunisme.
C’est très bien !


Panic in the air

Panic in the air de Fred Elola chez Exod games

Faites une chute plus longue que vos amis!
Pour ça, rien de tel que les distraire, décrocher leur ceinture ou tripatouiller leur matériel …
Au pire, qu’est-ce qui peut arriver ?

Panic in the air est un petit jeu d’ambiance très sympathique.
On ne s’ennuie pas, clairement pas . Et plus on est nombreux, plus ça marche.

 
Rédigé par
Du rab de Jude_Maw
Namiji
Bonjour à tous, Funforge a le plaisir de vous annoncer que le...
Lire la suite