Heat

de Asger Harding Granerud et Daniel Skjold Pedersen chez Days Of Wonder
Pour 1 à 6 Pilotes de 10 ans pour 45 mn de course !

Le compte à rebours commence et des rugissements profonds fendent l’air lorsque les bolides s’élancent ; le Grand Prix est lancé. La poussière et le vent s’engouffrent dans votre casque alors que vous entrez dans le premier virage. Poussant votre moteur à fond, vous manquez de partir en tête-à-queue, mais vous redressez la situation et franchissez le virage en première position. Vous avez réussi !
Pour rester en tête du peloton, vous devrez pousser votre bolide jusqu’à ses limites. Votre voiture résistera-t-elle aux longues lignes droites ou votre moteur tombera-t-il en panne dans le dernier virage suite à une surchauffe ?
Basé sur une gestion de main de cartes simple et intuitive, Heat vous place dans le siège de pilote des courses automobiles des années 1960. En choisissant les bonnes améliorations pour votre voiture, vous pourrez épouser les courbes du circuit et garder votre moteur suffisamment froid pour maintenir une bonne vitesse de pointe. Mais en fin de compte, vos compétences de pilote seront la clé de la victoire ! Vivez le frisson d’une seule course ou passez en mode championnat pour jouer une saison entière en une soirée et personnalisez votre voiture avant chaque course pour prétendre à la première marche du podium.
Utilisez le module Légendes pour ajouter des pilotes artificiels dans vos parties en solo, ou des adversaires supplémentaires dans les parties multijoueurs.

Heat est un excellent jeu de course entre flamme rouge (logique, on est en présence des mêmes auteurs) motorisé et un Formule Dé (même si je préfère GT Racingman)
On est dans une simulation légère avec un système de gestion des « heats » plutôt bien pensé.
Son point fort est dans la gestion de la surchauffe du moteur et la possibilité rares d’actions supplémentaires.
La gestion de deck est clairement meilleure que flamme rouge.
L’ambiance autour de la table est garantie, ça grince des dents, ça couine, ça chambre, ça calcule, ça risque (ah oui, il y a un peu de hasard !), ça espère et à la fin, ça débriefe. Un vrai moment de plaisir ludique. C’est ça qu’on veut nous !
La rejouabilité est au rendez-vous avec 4 circuits aux conditions de piste modifiables.
Le mode solo tourne très bien.

 
Score Ludique 8

L'ambiance autour de la table est garantie, ça grince des dents, ça couine, ça chambre, ça calcule, ça risque (ah oui, il y a un peu de hasard !), ça espère et à la fin, ça débriefe. Un vrai moment de plaisir ludique.

8
Rédigé par
Du rab de Jude_Maw
Journée du Fair-Play
C’est le 7 septembre 1963 que s’est réuni, à l’initiative du tennisman...
Lire la suite