6 qui prend ! Oh la vache !

6 qui prend !

6 qui prend ! est un jeu de carte familial avec des bêtes à cornes qui se joue simultanément et qui provoque d’intenses sentiments : joie d’avoir bien joué, joie de voir les autres perdre.

Je ne vais pas vous reparler de Wolfgang Kramer puisque nous en avons parlé il n’y a pas si longtemps dans l’article sur Mexica (Cf l’Encéphalovore N°10).
Le jeu est d’une simplicité infantile, au début, chaque joueur reçoit 10 cartes parmi les 104 (numéroté de 1 à 104). Sur la table, 4 cartes du jeu posées en colonne et définissent les 4 lignes à remplir.

Les joueurs vont choisir une carte de leur main et la retourner simultanément. Le joueur ayant le plus petit nombre va poser sa carte en face de la ligne ayant le chiffre inférieur le plus proche de sa carte. S’il n’y en a pas, il doit prendre toute les cartes d’une ligne et mettre la sienne à la place. Par ailleurs, si vous posez la sixième carte de la ligne vous ramassez toutes les cartes de la ligne sauf la vôtre bien évidemment. Les cartes ainsi empochées sont mises de côté pour le décompte final.

Celui-ci intervient une fois les 10 tours joués. Chaque joueur prend alors les cartes qu’il a amassées lors de la partie et compte le nombre de bêtes à cornes présentes sur les cartes. Celui qui a le plus petit nombre gagne la partie. Évidemment, on peut enchaîner plusieurs parties d’affilée pour cumuler les points.

La suite de l’article  sur “6 qui prend !” est à lire en intégralité dans le numéro 11 de l’Encéphalovore (à télécharger ici).