Through The Ages, meilleur plan cube de la décennie !

 

Le jeu de Vlaada Chvatil qui vous fera découvrir l’Histoire avec un grand H ! Le gros jeu de gestion de civilisation pour les Experts experts !

Doit-on encore vous présenter Vlaada Chvatil ? Auteur de Dungeon Lords, Space Alert, Galaxy Trucker, Dungeon Petz, Mage Knight, Tash-Kalar. L’homme qui surfe entre jeux plus légers qui mélangent humour et gestion et très gros jeux, avec beaucoup de profondeur comme Through the Ages.

D’ailleurs, Through The Ages a eu droit à sa nouvelle version, la 4ème. La dernière datait de 10 ans.

À travers des âges et au-delà !

Through The ages (TTA) est assez compliqué à expliquer alors qu’il est plutôt simple à jouer. Vous disposez d’un certain nombre d’actions civiles et militaires dépendant de votre régime politique.

Ici, pas de carte du monde, on se concentre uniquement au développement de sa civilisation : vous pouvez faire plein de choses ! Construire des bâtiments, les faire évoluer, prendre de nouvelles évolutions, créer des ouvriers, faire évoluer vos technologies et pour finir créer des unités et des tactiques militaires.

Car, oui, on peut ennuyer ses voisins ! Il faudra aussi gérer tous les inconvénients, les événements, les corruptions, la satisfaction de la population, etc. Et tout cela à travers les âges !

Le vrai jeu de civilisation…

Par rapport à l’ancienne version, le graphisme a totalement changé, plus lisse, plus léché.
Coté jeu, il a été légèrement modifié pour le rendre plus dynamique et évidemment plus équilibré, surtout au niveau militaire.

Les leaders ont été rééquilibrés. Les règles ont été revues, simplifiées et éclaircies ! Comme évoqué, la partie militaire a été revue, il est plus simple de se défendre contre les agressions. Les tactiques militaires sont partagées pour ne pas trop avantager un joueur.

De même, n’importe quelle carte militaire supprimée augmente votre force militaire et on ne sacrifie plus d’unité militaire en défense.

Le développement de la partie militaire est hyper important. Si vous la négligez, il est quasiment impossible de gagner, pire il est même fort probable de vivre un enfer. Pas de place pour les faibles ! Mais ne vous inquiétez pas, il est possible de commencer le jeu sans faire une partie complète, ainsi l’aspect militaire pèsera moins dans le jeu.
De même, il faut bien choisir ses cartes Événement car elles jouent un rôle essentiel dans le jeu. Mais même choisis, ces évènements n’arrivent pas forcément au bon moment Through The ages est un jeu énorme, du lourd, du costaud, long, très long, de la gestion, de la complexité dans les choix, exigeant mais fluide ! Il peut sembler répétitif mais pas du tout, le temps avance avec son lot d’inventions et d’évolutions.
Le jeu est clairement jouable à 2 pour des parties un peu plus rapides. À 3 ou 4 l’interaction est plus présente puisque les pactes seront plus intéressants et les attaques plus nombreuses !
On pourrait croire qu’on peut jouer seul dans son coin tranquille, mais que nenni ! Quand vous vous serez pris une ou deux attaques et que vous verrez les autres civilisations s’engraisser sur votre dos, vous n’aurez qu’une idée en tête, la vengeance. Vous allez la créer l’interaction ! Le jeu peut être très méchant à tel point qu’il est même prévu de pouvoir abandonner, histoire de ne pas servir de réserve de ressources pour les autres joueurs.
Un mot sur le matériel, il est juste super, plein de cartes, de cubes jaunes, blancs, bleus, rouges, des plateaux pratiques. Bref, une réussite.

J’adore ce jeu !

C’est un vrai plaisir de développer sa civilisation et de l’équilibrer, faire évoluer vos armées, vos tactiques, votre science, votre bonheur, construire des merveilles, prendre un nouveau chef, faire évoluer ses mines, son agriculture et bien d’autres choses. Je l’ai déjà dit, mais comme la répétition fixe la notion (c’est mon pote Kiri qui dit toujours ça et c’est pas la moitié d’un con !)…
Il est culte et incontournable.

Puis je vous donner d’humbles conseils ?

La force militaire est très importante, ne soyez pas le dernier. Vous ne pourrez pas conquérir de territoire et vous vous ferez régulièrement
agresser, ce qui vous affaiblit de surcroît.
Avancez doucement sur la nourriture. Sinon, vous risquez d’en cumuler trop et subir la corruption.
N’oubliez pas que le but est d’accumuler le plus de points de culture. Alors ne vous faites pas trop distancer, revenir dans la course aux points est
compliqué

Bref. Il faudra quand même 2-3 tours pour bien saisir les mécaniques du jeu. Puis tout deviendra clair et instinctif. On ne passera pas sa partie le nez dans les règles car les pictogrammes et l’ergonomie du jeu sont juste excellents. Reste peut-être les agressions et les guerres qui ne sont pas évidentes à maîtriser en tout début de partie, il vaut mieux jouer sans ces dernières lors des premiers tours

L’Histoire nous appartient, c’est le Peuple qui la fait
– Salvador Allende Gossens

NOUVEAUX HORIZONS

Si le jeu est déjà très bon, cette extension permet de renouveler de jeu a l’infini ! elle propose une série de cartes destinées à remplacer certaines cartes du jeu de base, afin de s’assurer que l’extension s’insère parfaitement dans le jeu et nouveaux Leaders et nouvelles Merveilles ! Avec ces 60 nouvelles cartes, la mise en place est par ailleurs plutôt maligne puisque vous intégrer des cartes numérotées pour les merveilles et les leaders. puis quand elles sortent on prend les cartes de l’extension. cela permet de na pas avoir a tout modifier puisque les sets restent les mêmes.

Bref, Nouveaux Horizons est une extension indispensable pour un jeu indispensable.

Auteurs
Vlaada Chvátil
IllustrateurMilan Vavroň
Editeur
IELLO
Nombre de joueurs1 à 4
Durée 120 minutes
Age
14 ans
Prix 58 €
 
Score Ludique 10

Le jeu de Vlaada Chvatil qui vous fera découvrir l’Histoire avec un grand H ! Le gros jeu de gestion de civilisation pour les Experts experts !

10
Rédigé par
Du rab de Jude_Maw
Vendredi, jour de poisson
Vendredi est un jeu de deckbuilding pour solitaire. Vous êtes Vendredi (pas...
Lire la suite