À la cour du roi des rats : un premier livre-jeu édité par le Board Game Café Aux 3D

Le café-ludothèque Aux 3D se double d’une maison d’édition ! Ouvert en 2015, notre établissement est le premier du genre en Belgique francophone. Il est situé à Namur, dans la capitale de la Wallonie.

L’une des trois salles du Aux 3D, à son ouverture (depuis lors, les étagères à jeux ont conquis d’autres murs).

Quel format pour ce premier jeu ?

Le format pour lequel nous avons opté, pour notre première production, est celui du jeu narratif en solo. Traditionnellement, ces jeux prenaient la forme d’un livre, au sein duquel le joueur est invité à naviguer via des renvois de page. Il s’agit donc d’aventures non-séquentielles, où lecteur et protagoniste coïncident : au terme de chaque paragraphe, il est invité à poser un choix qui influence le déroulement de l’histoire. On parle donc de « livre-jeu » ou de « livre dont vous êtes le héros ».

Plutôt que d’entreprendre directement des tirages couteux, nous avons opté dans un premier temps pour le livre numérique. Celui-ci constitue en effet un format privilégié pour les jeux interactifs, car le recours à des hyperliens dispense le lecteur de devoir tourner des pages pour progresser dans l’aventure. L’existence d’un format standard (l’ePub, acronyme d’electronic publication) offre de surcroit un large choix de supports de lecture : du plus confortable (la liseuse, qui comporte un écran non rétro-éclairé et ne fatigue donc pas les yeux) au plus portatif (le smartphone ordinaire).

De quoi cela parle ?

La couverture de ce premier livre, dont l’illustration a été réalisée par Grégory Nunkovics.

Notre première sortie réunit deux aventures sous une couverture unique. La première, intitulée Le Démon dans l’escalier, avait déjà paru début 2017 (aux éditions Walrus, une maison spécialisée dans les « pulps » déjantés et les livres interactifs, qui a malheureusement fermé ses portes l’été dernier) ; la seconde est sa suite inédite, intitulée À la cour du roi des rats. Leur auteur, Julien Noël, est un spécialiste des histoires de sorcellerie.

Ces deux aventures comportent au total plus de 300 segments (124 pour la première, 184 pour la seconde), organisés en multiples fils narratifs que le joueur est invité à explorer. Dans la majorité des cas, ce sont des choix multiples qui déterminent la suite de l’histoire, mais certains embranchements sont également conditionnés par les objets, connaissances et pouvoirs préalablement obtenus.

En ce qui concerne le genre, il s’agit de fantasy urbaine, quoique l’ambiance assez sombre et sordide peut également évoquer le polar fantastique. Le synopsis suivant en témoigne :

Ces aventures prennent place de nos jours, dans une ville réputée tranquille. Comme partout, les sorciers y sont nombreux, dans l’ombre, et vaquent à leurs affaires sans trop se préoccuper des sans-magie qui les entourent.
Vous incarnez un gaillard tombé un peu par hasard dans ce milieu, où il vivote au plus bas de l’échelle sociale. Vous n’êtes guère connu encore que pour des trafics sans gloire et, désœuvré, vous passez vos soirées dans des tripots sordides, à boire des coups dans l’espoir d’y nouer des contacts utiles.
Un soir, enfin, Patte-de-Bouc, le plus terrible sorcier que vous connaissiez, vous aborde : il a des missions à vous confier. Votre rêve de monter les échelons de la pègre magicienne est peut-être en passe de se réaliser… à condition que vous sachiez éviter les périls qui vous attendent sur la route !

Pour venir à bout du Démon dans l’escalier, il vous faudra mener un exorcisme particulièrement musclé. Vous pourrez compter sur l’aide du Malais, un envouteur de première classe doublé d’un vrai pervers, mais ses services risquent bien de vous couter cher… La police, inconsciente que votre mission est d’utilité publique, ne manquera pas non plus de vous mettre des bâtons dans les roues.

Avant d’enfin arriver À la cour du roi des rats, vous devrez mener une longue enquête, à la fois dans de ténébreux souterrains et au sein d’une école où vous êtes infiltré. Cette mission vous fera rencontrer son lot de personnages hauts en couleur : une femme-serpent, un mystérieux ecclésiastique aux manières de hibou, des casse-cou affiliés au Club des Gentlemans bretteurs… Prenez garde, car tous ne nourrissent pas forcément les meilleures intentions à votre égard !

Un extrait jouable est d’autre part disponible à cette adresse. Le module de lecture est directement intégré au navigateur et ne nécessite aucun téléchargement.

Dans la pratique

À la cour du roi des rats figure au catalogue des principales librairies numériques, au prix de 4,49 €. Vous pouvez l’y télécharger aux formats ePub et Mobipocket et y jouer sur votre liseuse, votre tablette ou votre smartphone. Sa lecture est également possible sur un ordinateur ordinaire, via des programmes gratuits tels qu’Adobe Acrobat Reader ou Microsoft Edge.

Si vraiment vous ne souhaitez pas vous ennuyer avec des contraintes techniques, vous pouvez l’acheter via 7switch, une librairie qui propose un module de lecture en ligne, fonctionnant sous tous les navigateurs.

Si d’aventure vous possédez une Kindle, vous pouvez bien sûr l’acheter via Amazon, au format idoine.

Et si enfin vous disposez d’un abonnement sur YouScribe, sachez que ce livre est d’ores et déjà inclus dans la bibliothèque de cette plateforme.


 

Depuis 2015, le café-ludothèque Aux 3D accueille à Namur les amateurs de jeux de société et de bonnes bières. C’est à la fois une boutique et un débit de boissons, qui propose en outre chaque semaine des animations communautaires. Forte de son expérience du marché du jeu, son équipe décide de se lancer à l’automne 2018 dans l’édition.