Dolorès, Experiencia sensorial y emocional

Première collaboration entre Bruno Faidutti et Eric Lang, Dolorès est un petit jeu de cartes, par le format, mais un peu plus costaud en terme de bluff, d’opportunité et de trahison car il est fondé sur le dilemme du prisonnier. Mais quelle genre de crapule êtes-vous ?

Le « Dolorès » – un navire nommé ainsi en l’honneur de l’épouse d’un riche armateur de Cadix – s’est fracassé contre les récifs. Déjà, les premières caisses arrivent sur la plage, portées par les flots depuis le trou béant dans la coque.

Déterminé à faire fortune, vous êtes l’un des naufrageurs responsables de ce méfait. Partager le butin avec vos complices s’annonce ardu, d’autant que les marchandises du navire espagnol sont réputées pour leur rareté. La milice sera certainement alertée dès l’aube, le temps presse !
Pour éviter toutes querelles inutiles, la cargaison est répartie selon le « code » des naufrageurs : une fois les caisses ouvertes, les négociations commencent…

Dans les caisses de Dolorès

Vous n’allez pas vous perdre dans la boîte : Le matériel est uniquement composé de 80 cartes, 7 lots de 10 cartes avec des points allant de 1 à 3 et 10 cartes spéciales pimentant le jeu. Pour finir, un livre de règles aussi limpide que la mer des Caraïbes.

Le jeu s’explique très rapidement : on pose 4 cartes entre 2 joueurs, ceux-ci vont alors négocier la répartition des cartes. La négociation se termine par un jeu de shifumi pour valider ou pas le pacte : 1 main ouverte, on partage ; 1 poing = je prends tout, 1 pouce = je ne veux qu’une carte.

Évidemment, si on n’est pas d’accord ou juste qu’on veut la faire à l’envers, il y a moyen d’entourlouper son prochain ! Je ne vais pas expliquer du coup toutes les combinaisons, mais sachez que ça cogite ferme …

La suite de l’article sur “Dolorès” est à lire en intégralité dans le numéro 10 de l’encéphalovore (à télécharger ici).

 
Rédigé par
Du rab de Jude_Maw
Les 12 brèves sur mesure de Maître Ethalon
Essen est passé, Noël approche et le monde ludique continue toujours de...
Lire la suite