LOKi, La jeu-nèse d’un dieu

Le domaine du jeu est en pleine effervescence depuis quelques années, les sorties se succédant à un rythme acharné. Dans cet univers impitoyable, IELLO, une petite maison d’édition qu’il n’est plus besoin de présenter (bon si je vous dis King of Tokyo ou CodeNames ça vous aide ?), a décidé de sortir sa gamme de jeux de société pour les enfants de 3 à 8 ans : LOKI.

Bon pas exactement, car n’en déplaise à l’amical des dieux nordique pas très cool, LOKI est la contraction de la fin de « IELLO » et du début de «Kid ».

Le domaine des jeux pour enfants est bien spécifique et c’est pourquoi IELLO a décidé de créer une nouvelle marque plutôt que de distribuer ces jeux sous sa licence. Le fait d’avoir son identité propre a permis à l’équipe de LOKI de se détacher de l’image de IELLO afin d’avoir une grande liberté dans sa ligne éditoriale et de développer une communication, un design qui amène plus de clarté pour le grand public ainsi que pour les boutiques.

Cette marque sortie le 23 février 2018 est le fruit de deux ans de travail mené par la chef de projet Aurélie Raphaël. C’est le temps qu’il aura fallu pour créer une marque, trouver et accompagner des auteurs, des illustrateurs, tester, et fabriquer les 3 premiers jeux.

Les phases de tests ont été un élément essentiel et je tenais à dénoncer ici le fait que des écoliers ont été exploités pendant des TAP (Temps d’Activités Périscolaires). Car, pour sortir des jeux de qualité, des enfants ont dû jouer et rire à l’école alors qu’ils ne demandaient qu’à étudier de leur mieux afin d’avoir plus tard un travail qui leur permettra de…

 

La suite du dossier sur “LOKI” est à lire en intégralité dans le numéro 12 de l’Encéphalovore (à télécharger ici).