Res Arcana

De Thomas Lehmann chez Sand Castle Games
Pour 2 à 4 alchimistes de 12 ans pour 45 mn de création d’artéfacts !

Reclus dans sa haute tour, un alchimiste prépare d’étranges décoctions. Au cœur d’une forêt sacrée, une druidesse broie des herbes pour son prochain rituel mystique. Dans les tréfonds silencieux des catacombes, une nécromancienne fait surgir du néant un dragon d’os. Bienvenue dans Res Arcana !
Res Arcana invite 2 à 4 joueurs à choisir leur mage, créer d’étranges artefacts, invoquer des dragons et rivaliser pour la possession d’antiques monuments et de lieux de puissance pour remporter la victoire. Res Arcana est un jeu simple et élégant, basé sur l’optimisation du paquet de cartes Artefact et l’utilisation judicieuse des essences magiques. Il propose un gameplay novateur et passionnant qui offre une multitude de stratégies et une forte rejouabilité.
Les parties sont toujours rapides, fluides et tendues avec peut-être un peu plus de finesse et de complexité. On est bien loin de la recette réchauffée.

Res Arcana dispose d’un matériel vraiment réussi. Les visuels sont beaux et l’iconographie et parfaite. Ses règles sont simples et vite expliquées. Les parties sont relativement rapides et rythmées.
Toute la réflexion du jeu se porte sur l’optimisation de son moteur avec seulement son deck de huit cartes de départ.
La courbe d’apprentissage est assez importante, cela nécessite plusieurs parties avant de se sentir à l’aise avec les combos que l’on peut réaliser. Maintenant qui dit cartes dit pioche et qui dit pioche dit aléatoire. Et même le draft n’y change pas grand-chose.
Même s’il n’y a rien de très innovant, même s’il y a peu d’interaction, Res Arcana surprend par ses innombrables combos à réaliser avec seulement 8 cartes.

 
Score Ludique 8

Même s’il n’y a rien de très innovant, même s’il y a peu d’interaction, Res Arcana surprend par ses innombrables combos à réaliser avec seulement 8 cartes.

8
Rédigé par
Du rab de Jude_Maw
R. GARFIELD revient avec THE HUNGER
Richard Garfield revient en octobre chez Renegade… si tout se passe bien,...
Lire la suite