Tas de riches, Tas de pauvres – Tignous

tas de riche tas de pauvres Tignous

Tas de riches, tas de pauvres, deux titres posthumes de Tignous qui font office de “best of” de ses dessins parus au fil des années dans ses différentes collaborations.

Tas de riches, c’est l’opus qui ironise et dénonce l’attitude de certains patrons voyous et de ce décalage des réalités entre les gens, où le but des uns n’est pas trop celui des autres.

Tas de pauvres, c’est aussi l’absurdité des moments difficiles et complètement décalés (et caricaturés là aussi à l’extrême) que vivent les plus démunis d’entre nous.

J’hésite entre le bonheur de revoir les dessins du maître et la tristesse de son absence, le tout mêlé au sentiment de récupération que sa disparition engendre. Difficile à expliquer. Je n’ai pas envie de dire que les vautours seront toujours là pour profiter de la mort d’autrui pour se faire du beurre sur leur défunt corps, et pourtant… Et pourtant on relit et on se replonge d’abord avec tant de nostalgie dans les dénonciations de notre société aussi incroyable que c’en est à peine caricaturé. C’est d’une infinie tristesse hilarante. Tignous, nous rappelle combien il est important, constamment, de dénoncer par cet humour dangereux (mortel même) l’absurdité de la société dans laquelle nous sommes et dans laquelle nous nous complaisons, tout compte fait.

Nous sommes tous potentiellement aptes à avoir, comme les dessins de Tignous, une nuée de mouches autour de soi avec nos faiblesses et nos petites lâchetés. Une fois de plus le cœur même des dessins de Tignous sont la justesse et l’humanité qu’ils représentent. « Humanité » qui ne se dégage pas toujours sous son meilleur jour. Reflet de nos âmes sans conscience.

Des dessins à lire, relire et à décrypter sans modération. Anthologie en noir et blanc (dommage) au format poche (pratique) qui va faire pleurer et rire, souvent les deux.

(billet complet)

 
Rédigé par
Autres articles de Draft Punk

EXODUS : Seeders from Sereis, la république dans l’Arche

Sweet Games nous propose, avec sa première grosse boite Exodus, de vivre...
Read More