En immersion chez Ludonaute

Suite à un coup de “malchance”, que nombreux ont connu durant la crise sanitaire de la covid-19, votre humble serviteur a profité d’un programme de mise en immersion en milieu professionnel avec Polo (pôle-emploi). Intéressé par l’édition au sens large, j’ai tenté ma chance en contactant Ludonaute … et ça a fonctionné. 

C’est Cédric Lefèbvre, boss de Ludonaute, qui est mon contact privilégié. Autant s’adresser directement à dieu qu’à ses serviteurs. Pour l’organisation c’est plus rapide et aussi plus efficace. 

Une fois les modalités administratives alourdies par la crise en cours effectuées, je me rends donc sur Istres le week-end de Pâques et j’ai pour but de comprendre, un peu, le métier d’éditeur. Et en l’occurrence chez un éditeur de jeu de société : Ludonaute.

Le gang de Ludonaute(s) sur place…

une partie des bureaux

L’éditeur Istrois embauche 4 personnes. Pour des raisons qui leurs appartiennent, Ludonaute est une SAS.  

Cédric Lefèbvre, ancien prof de physique qui trouvait Einstein trop approximatif, est le chef de projet de la société. Également opérateur PAO, Game designer, Tavernier 5 étoiles, acteur, doubleur de voix de Canteloup et, accessoirement, dirigeant de la maison d’édition. 43 ans, la nuque longue, c’est également le visage médiatique de la société. Son signe astrologique de la galaxie lointaine est Jar Jar Binks. 

Jos, ingénieur en Bande-dessinée franco-belge alternative, à temps partiel, est la personne qui tient les comptes. Elle gère toute l’administration et est une excellente partenaire de jeu tant qu’elle n’est pas dans votre équipe. C’est également elle qui répond à vos messages de la SAV, envoie vos pièces détachées (et fait ses courses en même temps), fait signer les contrats avec le diable et est fan de gâteaux bretons enrichis en beurre salés. Son signe astrologique de la galaxie lointaine est C3PO (en beaucoup plus … moins… bref disons plus fun). 

… et dans l’espace (en télétravail)

Bruno, muscle cérébral sur fauteuil de bureau, est dealer (et contrebandier). Il gère tous les moyens (légaux) de transport “go fast” pour nos boîtes de jeux fabriquées, pour l’instant, dans des pays lointains (et de moins en moins bons marchés). Négociateur auprès des distributeurs pour diffuser sur toute les terres connues la bonne parole ludique de Ludonaute. Il gère aussi le suivi de fabrication auprès des prestataires mandatés et possède la même patience et éloquence (quand il s’énerve) que son signe astrologique de la galaxie lointaine : Chewbacca (chewi). 

Manon, la fraîcheur, la diplomate, la “clavicule de Salomon” de la communication des nouveaux médias. Polyglotte, polyvalente c’est elle qui communique avec vous via les réseaux sociaux. Elle met en page certaines règles de jeu et gère aussi les montages vidéo pendant les clowneries de Cédric, les déboîtages (pas que de l’épaule) des jeux, les expli-parties et tout le reste des vidéos. Si le site commence à être bien à jour, c’est grâce à elle également. Son signe astrologique de la galaxie lointaine est Padmé (mais elle a déjà son Anakin, alors calmez-vous ! … ou attendez un peu qu’il fasse une connerie envers des enfants et avec son gros sabre laser). 

le studio / stock / la concentration de l’acteur

Le bang de l’édition d’un jeu 

Quand j’étais sur place, dans des conditions sanitaires optimisées (sauf après la partie d’Heartstone de Cédric qu’il pratique rituellement dans l’après-midi), j’ai pu voir différentes étapes de création d’un jeu avec quatre prototypes/jeux à différents stades de leur développement. J’aime faire des phrases longues pour voir si vous suivez et ainsi clôturer un paragraphe court. 

Ludonaute retarde les explorateurs 

Le jeu qui était au bord de la sortie (en magasin), au moment où j’écris ces lignes, était Lost Explorers. Jeu dont nous avons relayé (gratuitement, parce qu’on est comme ça nous !) le communiqué de presse pour voir de quoi ça cause. Lost Explorers a donc été décalé à la dernière minute. Le “3minutonaute” concerné explique ce choix éditorial.

Les jeunes stars pressent leurs boutons… 

Un jeu qui commence à voir le bout du tunnel de la prod est Star Clicker (prévu en septembre/octobre). La nouvelle production de Christophe Raimbault (Colt Express), nous plonge aux commandes d’un vaisseau spatial qui va nous permettre de protéger notre planète des attaques des aliens.

Star Clicker, boite de préprod-finale-V1-ok-rené-tu-peux-imprimer.pdf

 
Alors on peut se demander comment les parents élèves leurs gosses, mais là, manque de bol, nous sommes des enfants livrés à nous-même et nous ne savons pas plus que ça comment piloter les–dits vaisseaux. Les parents sont absents et il faut sauver notre maison. Alors on va faire comme eux et appuyer sur des boutons… d’abord au pif. Voilà pour le pitch (de Pasquier). 

… et toute la clique claque

Sans en dire plus sur le jeu, j’ai pu voir, de mes yeux vu, les premières boîtes de préprod arriver. Le matos est plutôt de bonne facture et le travail de montage carton est top. Il est donc nécessaire, quoiqu’un peu tard, de vérifier une énième fois les “punch” carton ainsi que leur imbrication les uns dans les autres. Cet exercice n’est pas sale mais nécessaire. 

C’est dans une étape comme celle-ci, en future prod, que les vidéos de déboîtage (je ne dirai pas “unboxing” —brexit oblige—) sont réalisées par Cédric et Manon. Et parfois il faut des figurants pour faire genre, comme dans la famille Kinder, que t’as plein de potes et que tu es toujours dans une configuration optimale pour jouer. Ce que j’ai donc fait.

Normalement, vous ne me verrez pas trop (car je n’aime pas ça, je me fais peur aussi). J’aime le mystère. Mais vous découvrirez, lorsque la vidéo paraîtra, mes doigts boudinés et mes bras velus. Néanmoins, j’aime séduire. 

Une ambiance familiale de 7 à 77 ans (de dos en rouge, le professeur Tournesol & Cléopatre)

Une forêt vivante 

Fans des Ents (ou des tréants) réveillez-vous, calmement ! Le jeu Living Forest, prévu en 2022, était en PAO version “je finalise les derniers détails avant la grande impression”. 

Visuels non définitifs

En parallèle d’une fabrication imminente, Bruno (mangeur de) Mars, fait le lien commercial pour Ludonaute avec des distributeurs étrangers. Tant dans le reste de l’Europe, en Asie et en Amérique. Car l’Amérique il veut l’avoir et il l’aura, et pour cela il faut penser aux éventuelles versions internationales et faire gaffe aux … verso (dos) des cartes.

Visuels pas tout à fait définitifs mais presque

En effet, au dernier moment, certains textes (logo du jeu) ont posé de menus soucis pour certaines localisations. Les textes à changer sur un simple dos de cartes pour d’autres langues (Hongrois,Tchèques, Slovène… enfin bref, un truc pas dans le pays que veut avoir Joe Dassin) augmentaient drastiquement les coûts d’une relocalisation (traduction, changement de texte). 

Il a fallu, en 48h, trouver une solution et créer un nouveau visuel du verso des cartes de “Living Forest”. Coup de stress. Mais ça fait partie du métier. 

Précognition, on le voit venir*…

(* voir le Larousse pour piger cette excellente blague) 

Précognition, version prototype avancée

Un jeu encore en développement prévu, lui, pour 2022. “Précognition” est un jeu de Julien Prothière proposant l’épopée de différents groupes de survivants dans un monde post apocalyptique. Ces groupes descendent un fleuve, peinards, sur leur barge de fortune, vers une île qui sera peut-être leur salut. Cependant le monde hors de la barge est toxique et seuls les “immunes” peuvent soigner le commun des mortels et protéger les groupes d’une menace extérieure, impalpable mais destructrice : le Fléau. 

Techniquement, nous allons jouer des cartes avec des interactions de fous. Nous avons un gros mélange de draft, de gestion, d’anticipation (d’où la précognition) et de bluff. Il faudra, vous, joueur gérer l’effectif de vos “ouvriers”, de la nourriture dont ils auront besoin, des batteries d’énergie, pour améliorer le quotidien, et surtout, récupérer des “immunes”.

Proto zone de jeu – barge Précognition

En effet (j’utilise souvent “en effet”), comme évoqué plus haut, les “immunes” vont soigner vos “ouvriers” pour les remettre sur pieds et leur permettre de nouveau de risquer leur vie pour sortir de la barge et récupérer les ressources nécessaires à la survie du groupe…  

…mais il est encore un peu flou (de toi)

Je ne vais pas rentrer dans des détails car ils ne sont pas tous définitifs. Mais sachez que d’une partie à l’autre, d’une discussion à une autre rebondissant sur une partie dans une config particulière, des détails de jeu changent. Ou sont réfléchi autrement. Le développement d’un jeu est ainsi fait. Tester, tout le temps tester, et remettre en cause les certitudes de la veille. C’est assez impressionnant de voir comme le doute peut, ce vicieux, s’insinuer dans les gens, à leur insu en plus, en si peu de temps. 

les cartes Précognition prennent forme…

En parallèle des réflexions de gameplay, de “réglages de règles”, s’ajoute les premiers essais de PAO pour préparer une iconographie compréhensible de tous. Et là aussi, c’est un travail de développement où les sensibilités et la culture de chacun influent la compréhension des uns et des autres. Sens de lecture (du moins en occident), logique de mouvement d’un pion “de retour” (vers la gauche ou vers le bas ?), l’éditeur essaye de penser à tout.

Mille et un essais de pictos – Précognition

On imagine assez difficilement qu’un jeu, une fois sur nos tables (pour ceux qui sont bien conçus), ont subi des batteries de tests cognitifs et de compréhension assez poussé. Et malgré ça, des fois, ça ne passe quand-même pas pour certains. C’est ainsi. 

De futurs et prometteurs projets dans les cartons de Ludonaute

Tout d’abord, il faut savoir aussi que chez Ludonaute, ils font de la prestation de services pour des éditeurs ludiques bien connus et réputés pour que ces derniers, optimisent au mieux leurs jeux. Ça passe donc parfois entre leurs mains et les retours se font souvent par des conférences / visio. 

Un jeu, au stade de proto, et au nom de code  “Evil machine”, est actuellement testé aussi pour développer et améliorer l’ensemble. On est très loin de la PAO et d’une mise en production, mais ça va en ce sens. Le gameplay est encore modifié, testé sous différents angles.

J’ai vu et testé aussi un jeu que ses auteurs développent depuis quelques années, et qui a potentiel réel. Ce jeu consiste à créer une double page de BD avec des contraintes de cohérence “scénaristique” et visuel. Encore au stade embryonnaire, le jeu devrait croître assez rapidement dans son développement.

Et pour clore un séjour bien rempli, un test de la future extension de Colt Express (dans le Discotop 2015 de Jude_Maw)…

2 trains se croisent, on joue en coop /équipe mais un seul bandit gagne… autant dire que les coups tordus seront de sortie et qu’il va falloir être aussi doué que Javier Del Punto de Ligonecche pour passer entre tous ceux qui souhaitent vous choper. Prometteur et bien drôle…

Une expérience Ludonaute intéressante 

Pour ma part, même si les conditions sanitaires m’ont un peu contraint et bloqué sur place, cette immersion dans un cadre assez exclusif chez un éditeur reste et restera une expérience marquante de ma vie professionnelle et de joueur passionné. 

J’ai bien conscience de la chance que j’ai eu et remercie encore Ludonaute, tous autant qu’ils sont, de m’avoir accordé du temps, de m’avoir ouvert leurs portes et surtout de m’avoir montré les facettes moins connues de leur activité.  

Ça peut faire rêver, et c’est le cas, mais pour un éditeur indépendant (pas encore racheté par un ogre ludique) toutes les décisions et les choix éditoriaux sont sources de doutes. Parfois ça tombe à côté et c’est un four (pas facile à vivre) et d’autre fois ça fonctionne fort. Des joies et des peines, comme un peu partout en somme. Des fois on gagne, des fois on perd, mais en engrange toujours de l’expérience. Pour une fois je n’ai pas beaucoup joué, mais j’ai beaucoup appris. 

Rassurez-vous,  Ludonaute n’est pas, enfin je crois, une société écran menée par un ancien membre des gouvernements sous Sarkozy et, par conséquent, il n’y a pas d’enquête des agents anti-corruption sur leur dos et n’avons reçu aucune “directive de complaisance” en leur faveur. C’est un peu mal vu en ce moment. 

Et comme avec d’autres, nous allons recevoir certains de leurs jeux et espérons, comme avec les autres encore, en tirer une pleine et entière satisfaction pour partager nos coups de cœur ludique avec vous. Simple non ?

 
Mots clés
,
Rédigé par
Du rab de Draft Punk
Vous êtes invités au Banquet Royal !
Après Dino Twist, Bubblee Pop et son extension, Bankiiiz Editions vous propose...
Lire la suite